Livre Bentham juriste TUSSEAU Guillaume, BOZZO REY Malik

Bentham juriste

TUSSEAU Guillaume, BOZZO REY Malik
Ref. produit : 9782717859805
Date de parution : 
2011-01-15
Nombre de pages : 
368
en stock
Quantité  
33.00 €
Livraison Offerte
en France Métropolitaine
PAIEMENT SÉCURISÉ
Page en favoris

DESCRIPTION

L’utilitarisme, dont Jeremy Bentham (1748-1832) offre la première présentation systématique, a apporté une contribution majeure à des domaines de réflexion aussi variés que la philosophie morale, la théorie économique, la philosophie du langage ou la théorie politique. Bentham n’en reste pas moins avant tout un juriste qui, à partir d’une réflexion sur ce qu’était et sur ce que devait être le droit anglais, a contribué à renouveler puissamment les cadres de pensée de tous les sujets que son esprit d’encyclopédiste le conduisait à aborder. Aussi doit-on s’étonner  et regretter que la dimension juridique de son oeuvre reste largement dans l’ombre. Le colloque international « Bentham juriste : l’utilitarisme juridique en question », co-organisé par le Centre Bentham (SOPHIAPOLEA 3932) et le Centre d’étude des systèmes juridiques (JE 2010), se proposait de contribuer à combler cette lacune, tout en favorisant, par une approche interdisciplinaire, une discussion qui reflète la richesse des débats que suscite la pensée juridique benthamienne. L’utilitarisme juridique , objet peu connu en tant que tel  voit tout d’abord sa situation précisée au sein des grands mouvements de l'histoire de la pensée juridique (Révolution française, réalisme juridique, normativisme, théorie analytique du droit). La manière dont Bentham s’efforce, dans un seul regard, de saisir toutes les dimensions du phénomène juridique, portant l’attention aussi bien sur les disciplines juridiques en tant que telles que sur les diverses branches du droit (constitutionnel, civil, pénal, international), est ensuite mise en valeur. La prétention de Bentham à offrir une pensée tournée vers l’action est enfin passée au crible d’un regard plus pratique sur le droit. Il s’agit ainsi de mesurer l’intérêt de l'utilitarisme juridique pour faire face à des problématiques telles que les droits des animaux, le droit de la commande publique, le management public, la rédaction des lois ou le droit de la preuve. Sans esprit de prosélytisme, et tout en faisant droit aux objections qu’il s’attire, les contours de l’utilitarisme juridique se trouvent ainsi mieux définis, celui-ci pouvant être discuté de manière fructueuse.
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer son site