Err

La fin de l'armée romaine (284-476)

RICHARDOT Philippe
(Code: 9782717848618)
En Stock
Décadence ou continuité ? Au cours de ces trois siècles de crise, l'armée et l'empire ont dû s'adapter, car la menace avait changé, comme les Romains eux-mêmes d'ailleurs. Y-a-t-il eu un échec militaire romain ? Quelle est la part de responsabilité du politique ? Vaste problématique à laquelle ce livre tente de répondre en soumettant les données historiques à une analyse politico-militaire.
35,00 €
430g

Livraison offerte

En France Métropolitaine

Paiement sécurisé

Les travaux des historiens et l'imagerie populaire ont une vision de l'armée romaine restreinte aux premiers siècles de l'Empire. Les yeux fixés sur les frontières du Rhin ou du Danube, le légionnaire romain, engoncé dans sa cuirasse à bandes métalliques, paraît immuable dans le temps... soldat d'un âge d'or, la paix romaine ; une paix jamais renouvelée depuis. Or, le légionnaire, la paix romaine, l'Empire lui-même ont disparu presque mystérieusement face à des hordes barbares mal organisées. Du moins, telle est l'image que l'on donne de cette période trouble appelée Bas-Empire ou Antiquité tardive (IIIe-Ve siècles). Décadence ou continuité ? Au cours de ces trois siècles de crise, l'armée et l'empire ont dû s'adapter, car la menace avait changé, comme les Romains eux-mêmes d'ailleurs. Y-a-t-il eu un échec militaire romain ? Quelle est la part de responsabilité du politique ? Vaste problématique à laquelle ce livre tente de répondre en soumettant les données historiques à une analyse politico-militaire.