Livre Le modèle occidental RICHARDOT Philippe

Le modèle occidental

RICHARDOT Philippe
Ref. produit : 9782717853957
en stock
Quantité  
30.00 €
Livraison Offerte
en France Métropolitaine
PAIEMENT SÉCURISÉ
Page en favoris

DESCRIPTION

«Se renouveler ou mourir.» Ces mots du poète Gabriele d'Annunzio caractérisent le modèle occidental plus que tout autre. Il y a une tendance affirmée dans la culture occidentale à rejeter violemment le passé et à pratiquer le «tout nouveau, tout beau». Cette tendance qui s'emballe à partir de la Renaissance a longtemps été créatrice. Il semble qu'elle soit parvenue au XXe siècle au maximum de ses possibilités, atteignant un point de destruction. Science, individualisme, démocratie, universalisme caractérisent l'Occident. Les progrès de la science sont les plus marquants car ils transforment radicalement le mode de vie de l'humanité. L'Occident fait des rêves impossibles qui deviennent réalité. L'homme se porte dans le ciel, accroche les étoiles, capture le son et l'image, sonde l'invisible... Mais en contrepartie, une civilisation mécaniste l'a coupé de sa mémoire collective. L'individualisme a progressivement conduit à la démocratie et à la laïcité. La dose d'universalisme du programme humaniste de la Renaissance est passée du «tout savoir» au «tout dominer». De l'Occident naît une grande culture qui a la capacité d'absorber les autres ou du moins de s'y intéresser. L'Occident domine la planète par la colonisation au XIXe siècle et, au siècle suivant, son modèle se répand en profondeur plus après la colonisation que pendant. La colonisation est une période de contradiction entre les valeurs démocratiques occidentales et sa pratique impérialiste. Deux guerres mondiales, la montée des États-Unis et du communisme ont raison de la puissance occidentale. La décolonisation est pour l'Occident une période de doute et de culpabilisation qui se renforce à mesure que sa population s'accroît des éléments venant de ses ex-colonies. Depuis la fin de la Guerre froide, la mondialisation est un mot à la mode. C'est la diffusion du modèle américain à la planète. Mais les États-Unis ne sont que la prolongation au Nouveau Monde de la civilisation européenne, dite occidentale. L'Europe occidentale a dominé le monde jusqu'en 1945, date qui donne le signal de la perte des Empires coloniaux et naissance à un monde bipolaire où l'Europe géographique devient l'enjeu de ses appendices nord-américain (États-Unis) et eurasiatique (URSS) pendant la guerre froide. La guerre froide, le déclin démographique ont entraîné le déclin politique de l'Occident face à un monde non-occidental qui lui impose désormais le rythme de la grande histoire, tout en imitant les acquis de la civilisation occidentale.


Nombre de pages : 414 
Format : 15.5 X 24.0 cm
                                                                             
ISBN : 978-2-7178-5395-7


Philippe RICHARDOT9782717853957

Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer son site