Err

Le moi et la question du sujet, 2e éd.

FALADE Solange
(Code: 9782717870046)
En Stock
Cette nouvelle édition d'un séminaire précieux et devenu introuvable offre au lecteur un texte revu et amélioré par endroits, augmenté d'une table analytique et d'un inédit qui en éclaire la perspective. Le moi et la question du sujet, au-delà du moi et pour mieux en rendre compte, aborde le sujet en tant que question. Nous suivons la naissance et la constitution du sujet telles que Lacan les a théorisées dans le mouvement de son enseignement...
27,00 €
510g

Livraison offerte

En France Métropolitaine

Paiement sécurisé

Cette nouvelle édition d'un séminaire précieux et devenu introuvable offre au lecteur un texte revu et amélioré par endroits, augmenté d'une table analytique et d'un inédit qui en éclaire la perspective. Le moi et la question du sujet, au-delà du moi et pour mieux en rendre compte, aborde le sujet en tant que question. Nous suivons la naissance et la constitution du sujet telles que Lacan les a théorisées dans le mouvement de son enseignement. Avec l'appui d'une clinique très concrète et articulée, Solange Faladé montre comment, en appliquant dans le champ analytique des instruments empruntés aux sciences dites affines (linguistique, logique, mathématiques), Lacan reprend et réinterprète les structures et mythes freudiens. Se dégagent les deux moments synchrones dans lesquels, émergeant par la parole, le sujet se met en place « à partir de rien » (ex nihilo), marqué des signifiants de l'Autre. Ainsi voyons-nous se composer les diverses structures. Théorie et pratique vont ensemble, la première étant tirée de la seconde et permettant seule d'en aborder les difficultés. C'est une grande et salubre leçon de psychanalyse, en ces temps où la question du sujet est menacée d'oubli et d'effacement.

* * *
 Solange Faladé, décédée en 2004, avait accompagné Lacan depuis 1952, au long de son chemin et à toutes les étapes de son enseignement. À l'École freudienne de Paris, elle était responsable de la formation des analystes. En instituant en 1983 l'École freudienne à la demande de certains de ses élèves, elle s'était efforcée de poursuivre le travail analytique dans les voies indiquées par Lacan après la dissolution de l'E.F.P. Elle fut et reste un témoin majeur dans l'histoire de la psychanalyse.

Articles complémentaires