Accueil > Histoire, stratégie et art militaires > Campagnes et stratégies > Les flottilles côtières de Pierre le Grand à Napoléon

Livre Les flottilles côtières de Pierre le Grand à Napoléon DUPONT Maurice

Les flottilles côtières de Pierre le Grand à Napoléon

DUPONT Maurice
Ref. produit : 9782717840100
Date de parution : 
2000-03-01
Préface de : 
TAILLEMITE Etienne
Nombre de pages : 
276
en stock
Quantité  
31.00 €
Livraison Offerte
en France Métropolitaine
PAIEMENT SÉCURISÉ
Page en favoris

DESCRIPTION

Les Flottilles françaises de la Manche, depuis celle de Louis XV, aux 250 « chimériques bateaux plats du maréchal de Belle-Isle », selon de Broglie, jusqu'aux 2 400 bateaux du Premier consul, la « poussière navale », d'après les amiraux Bruix et Decrès, ont provo­qué en leur temps de longues polémiques.
Leur histoire n'avait jamais fait l'objet d'une étude approfondie et celle, assez vaste, des Flottilles nordiques, dont elles sont issues, est le plus souvent ignorée des Français.
Le présent ouvrage s'efforce de combler les plus notoires de ces lacunes et de découvrir, à partir des plans d'opérations mis en œuvre, la stratégie navale de Napoléon.
La Baltique, mer fermée sans marées, donc à faibles courants, à l'inverse de la Manche, est garnie de multiples archipels, dont les Flottilles opèrent avec l'armée.
Le grand architecte Chapman a doté ces Flottilles de bateaux appropriés, passant des antiques galères aux chaloupes-canonnières de débarquement, qui, en juillet 1790, font remporter par la Suède la grande victoire de Svensksun (Finlande) sur la Russie. Les Flottilles du Consulat et de l'Empire vont s'inspirer de celles de Chapman. Mais elles oublient que les guerres nordiques les faisaient intervenir en même temps que les flottes de haute-mer à peu près égales entre elles et que l'emploi en Manche de Flottilles nordiques exigeait une adaptation du matériel.

***

Ancien commandant de sous-marin en opérations en Méditerranée (1943-1944), le contre-amiral DUPONT a été pro­fesseur à l'École de Guerre navale. A Rochefort, dans l'arsenal de Colbert, il a dégagé et fait classer la grande Corderie, incen­diée par les Allemands, reconstruite et abritant le Conservatoire du Littoral et le Centre international de la mer. Membre titulaire de l'Académie de Marine, il est président honoraire du Comité de documentation historique de la Marine.

Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer son site