Err

Napoléon perd l'Europe (janvier-avril 1814)

BOUAN Gérard
(Code: 9782717867466)
En Stock
Pendant trois mois, Napoléon déploie une activité incroyable, est un stratège et un tacticien hors pair et fait appel au patriotisme des Français mais les hommes sont fatigués, le pays est épuisé. La cause est perdue.
29,00 €
550g

Livraison offerte

En France Métropolitaine

Paiement sécurisé

« Quelle occasion heureuse de profiter de cette année 2014 pour un retour en histoire de cette qualité. Napoléon perd l'Europe, Janvier - avril 1814 est un remarquable ouvrage, qui montre l'importance et le sérieux des travaux de l'auteur, Gérard Bouan, et l'esprit critique qui l'anime comme historien et comme spécialiste de la chose militaire, fruit de son expérience sous les armes. Cette parution arrive à point, en cette année de commémoration du centenaire de la première guerre mondiale et du bicentenaire de la campagne de France de 1814, bien moins connue. En effet on peut être frappé par tout ce qui rapproche ces deux évènements. »
Général de Corps d'Armée Hervé Charpentier Gouverneur militaire de Paris


Ce 29 avril 1814, vers 11 heures du matin, la frégate anglaise Undaunted quitte le port de Fréjus emportant à son bord le nouvel empereur de l'île d'Elbe, Napoléon Bonaparte. Lui qui a imposé sa volonté à toute l'Europe continentale, fait trembler tous ces souverains et commandé des armées considérables, n'a maintenant pour tout royaume qu'un minuscule îlot en Méditerranée avec quelques dizaines de milliers de sujets et un millier de soldats.
Depuis la désastreuse campagne de Russie de 1812, son astre a pâli. Ses Alliés se sont dérobés les uns après les autres pour, pire, s'engager chez l'adversaire. Son armée, réduite à la seule armée française, se replie de partout. Il y a bien eu quelques victoires en Allemagne en 1813, mais aucune bataille décisive pour réellement redresser la situation.
Le 1er janvier 1814, les coalisés franchissent le Rhin, la campagne de France débute pour se solder par l'abdication de l'Empereur à Fontainebleau le 6 avril et l'entrée triomphante des Alliés dans Paris.
Pendant trois mois, Napoléon déploie une activité incroyable, est un stratège et un tacticien hors pair et fait appel au patriotisme des Français mais les hommes sont fatigués, le pays est épuisé. La cause est perdue.

Un siècle plus tard, ces mêmes champs de bataille de 1814 de l'est de la France seront à nouveau le décor de l'héroïsme et du sacrifice du soldat français lors de la première guerre mondiale.

* * *

Après une carrière d'officier au sein de la DGSE, Gérard Bouan a publié en 2011 un ouvrage sur l'épopée napoléonienne La première campagne d'Italie, 1796-1797 aux éditions Economica.