Accueil > Economie > Economie > Rémunérer le travail

Livre Rémunérer le travail PHELPS Edmund

Rémunérer le travail

PHELPS Edmund
Ref. produit : 9782717854466
Date de parution : 
2007-09-01
Nombre de pages : 
213
en stock
Quantité  
20.00 €
Livraison Offerte
en France Métropolitaine
PAIEMENT SÉCURISÉ
Page en favoris

DESCRIPTION

Depuis les années 70, un fossé s'est creusé entre les rémunérations des travailleurs les moins payés et celles de la classe moyenne. N'étant plus en mesure d'obtenir un salaire décent dans un emploi reconnu, beaucoup ont abandonné toute recherche d'emploi, et l'attachement au travail de ceux qui sont restés affaibli, entraînant une réduction de l'emploi. Pour Edmund Phelps, c'est un échec de l'économie politique dont les effets pernicieux se sont extrêmement développés et sont en train de discréditer le système de libre entreprise lui-même. La solution qu'il propose consiste à verser une subvention aux entreprises pour chaque travailleur à bas salaire qu'elles emploient. Comme les firmes embaucheraient de plus en plus de ces travailleurs, le marché du travail se raffermirait, entraînant à la hausse leurs niveaux de rémunération aussi bien que leur emploi.

« Edmund Phelps propose un programme radical pour subventionner le travail trop peu payé aux États-Unis... Les perspectives d'emploi et de salaire [des travailleurs] en seraient transformées... L'État providence moderne fonctionne très mal et le programme de M. Phelps devrait, le moment venu, le remplacer et non pas s'y ajouter. »

Clive Crook, Economist

« [Phelps] considère que beaucoup d'Américains ont été exclus de la vie active et privés de toutes les ressources physiques et psychologiques que procure le travail, simplement du fait que leurs salaires étaient trop faibles, notamment quand on compare le montant de ce qu'ils sont en mesure de gagner à celui qu'ils peuvent « gagner », en espèces et en nature, via le système de protection sociale, en ne travaillant pas du tout... Phelps développe son argumentation avec éloquence et clarté. »

Peter David, Wall Street Journal

Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer son site