Err

Négoce et négociants de matières premières

(Code: 9782717871555)
En Stock
Cet ouvrage comprend 5 chapitres.
  • Le chapitre 1 expose les différentes facettes du négoce des matières premières que sont l’achat, la vente, le transport, le stockage et le blending des matières premières.
  • Conséquence directe de ces transactions, les négociants sont exposés à des risques de prix. Le chapitre 2 présente la diversité des instruments dérivés auxquels recourent les négociants pour se protéger, et analyse leur rôle dans le négoce des matières premières.
  • Le chapitre 3 s’intéresse au financement des opérations de négoce et aux modalités par lesquelles les négociants financent leurs actifs logistiques et industriels en aval et en amont de leurs opérations commerciales.
  • À côté du négoce des matières premières physiques, se développe celui des matières premières financières. Ce négoce s’effectue prioritairement sur les marchés dérivés, mais pas uniquement. Le chapitre 4 aborde les modalités du « paper trading » et s’interroge plus largement sur la financiarisation des matières premières.
  • Le chapitre 5 présente les activités des banques dans le négoce (financier et physique) des matières premières.

47,00 €
605g

Livraison offerte

En France Métropolitaine

Paiement sécurisé

La libéralisation des marchés de l’énergie, l’émergence du marché du pétrole, le développement accéléré des pays émergents, l’ouverture de nombreux marchés dérivés et le développement des opérations financières adossées à des matières premières ont bouleversé le monde du négoce tel qu’il existait au milieu des années 1970.

Ces transformations ont accéléré la croissance de Cargill, d’ADM, de Bunge et de Louis Dreyfus. Elles ont rendu possible l’émergence de nouveaux négociants. Vitol, Glencore, Trafigura, Mercuria, Gunvor en sont les exemples emblématiques. Elles ont donné naissance aux filiales de négoce des grandes entreprises du secteur de l’énergie : EDF Trading, Shell Trading, BP Trading,  Total Trading & Shipping. De tous les facteurs qui ont fait évoluer le négoce des matières premières, la finance est celui qui a eu le plus d’impact.

Cet ouvrage comprend 5 chapitres.
  • Le chapitre 1 expose les différentes facettes du négoce des matières premières que sont l’achat, la vente, le transport, le stockage et le blending des matières premières.
  • Conséquence directe de ces transactions, les négociants sont exposés à des risques de prix. Le chapitre 2 présente la diversité des instruments dérivés auxquels recourent les négociants pour se protéger, et analyse leur rôle dans le négoce des matières premières.
  • Le chapitre 3 s’intéresse au financement des opérations de négoce et aux modalités par lesquelles les négociants financent leurs actifs logistiques et industriels en aval et en amont de leurs opérations commerciales.
  • À côté du négoce des matières premières physiques, se développe celui des matières premières financières. Ce négoce s’effectue prioritairement sur les marchés dérivés, mais pas uniquement. Le chapitre 4 aborde les modalités du « paper trading » et s’interroge plus largement sur la financiarisation des matières premières.
  • Le chapitre 5 présente les activités des banques dans le négoce (financier et physique) des matières premières.

* * *

Yves SIMON est Professeur émérite à PSL Université Paris Dauphine.