Accueil > Histoire, stratégie et art militaires > Campagnes et stratégies militaires > Béveziers (1690) : la France prend la maîtrise de la Manche

Livre Béveziers (1690) : la France prend la maîtrise de la Manche MEYER Jean

Béveziers (1690) : la France prend la maîtrise de la Manche

MEYER Jean

Campagnes et stratégies militaires

Ref. produit : 9782717824551
Date de parution : 
1993-09-01
Nombre de pages : 
124
en stock
Quantité  
20.00 € 
Livraison Offerte
en France Métropolitaine
PAIEMENT SÉCURISÉ
Page en favoris
DESCRIPTION

“Béveziers” est issu d’une recherche collective cherchant à dégager, autant que possible, les arrière- plans politiques, économiques, tactiques et matériels de cette victoire trop oubliée. Par là ce livre se veut une étape dans la connaissance d’une aventure qui a mis en place et en jeu des ressorts trop souvent occul­tés, ou que l’on ne soupçonne pas. Pas question, certes, de nier les aléas de la bataille, les insuffisances ou le génie des hommes, le courage de tous : la ba­taille navale de l’époque — des deux bords — est ce­pendant d’abord le résultat d’un immense travail col­lectif de “logistique”, réalisé au prix d’investissements d’envergure... que l’on connaît encore très mal. Par là, la recherche, avec ses incertitudes et ses hypo­thèses, s’apparente à la fois à la reconstitution d’une mosaïque — où manquent tant de pièces — comme au travail d’enquête par moments quasi policière.

***

Jean Meyer, né en 1924, est professeur d’Histoire Moderne à l’Université de Paris-Sorbonne, depuis 1978. Directeur du Laboratoire d’Histoire Maritime (laboratoire associé du C.N.R.S.) 211.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la no­blesse française et européenne (Noblesses et pouvoirs dans l’Europe d’Ancien Régime ; La noblesse bre­tonne au XVIIIe siècle) ; sur le XVIIe et le XVIIIe siècle européen et français (La France moderne, le Régent, l’Europe des Lumières, la Révolution française, Esclaves et négriers, etc). Il a participé, aux côtés du professeur André Corvisier à l’Histoire militaire de la France, ainsi qu’au Dictionnaire d’Art et d’Histoire Militaire.


A découvrir
livre La bataille de la Boyne (11 juillet 1690) - TABEUR Jean - Economica - Campagnes et stratégies
27.00 €
la bataille de la Boyne (11 juillet 1690) - TABEUR Jean

L’Édit de Nantes, promulgué par Henri IV en 1598, avait mis un terme aux guerres de religion qui endeuillèrent et affaiblirent la France pendant plusieurs décennies. La révocation de cet Édit par celui de Fontainebleau, décidée par Louis XIV en 1685, raviva les conflits religieux au point de provoquer le départ de nombreuses familles protestantes. Cette politique voulue par Louis XIV, approuvée croyait-il par une majorité de Français, allait servir les projets que Guillaume d’Orange avait de supplanter Jacques II, son beau-père, sur le trône d’Angleterre.


 > Plus d'infos
Livre Blenheim, 1704 : le prince Eugène et Marlborough contre la France PIGAILLEM Henri
15.00 €
Blenheim, 1704 : le prince Eugène et Marlborough contre la France - PIGAILLEM Henri

L'association du Prince Eugène et de Marlborough dans la guerre des Alliés contre la France restera à jamais unique dans l'histoire de l'Europe. Le 13 août 1704, au beau milieu de la campagne bavaroise, dans des charges de cavalerie impétueuses et brillamment calculées, ils culbutent en quelques heures une armée pourtant deux fois plus nombreuse que la leur, massacrant sans relâche les ennemis, mettant en déroute Tallard et Marsin, «la honte de la France», poursuivant et harcelant les milliers de fuyards jusque dans les bourgs voisins.
 > Plus d'infos
Livre Denain : 1712, Louis XIV sauve sa mise LESAGE Gérard
20.00 €
Denain : 1712, Louis XIV sauve sa mise - LESAGE Gérard

Le 17 juillet 1712, le prince Eugène de Savoie, commandant l'armée des puissances coalisées contre la France mettait le siège devant Landrecies, ultime place forte protégeant le chemin de Paris. Une dizaine d'années après le déclenche­ment de la guerre de Succession d'Espagne, le royaume de Louis XIV était au bord du désastre absolu. Une semaine plus tard, le dimanche 24 juillet, le maréchal Villars, à l'issue d'une manœuvre parfaite d'astuce et d'audace, bousculait à Denain les lignes arrières de l'ennemi et coupait ses voies de ravitaillement. La victoire changeait de camp...

 > Plus d'infos
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel pour créer son site